0

Fermeture du Louvre

 

La direction impose un reclassement express

Comme vous l’avez récemment appris, le magasin Apple du Louvre ferme définitivement ses portes

La raison invoquée par la direction, pour justifier cette fermeture, est qu’il ne correspond plus aux standards et stratégies actuels. Des raisons purement esthétiques ! Ce qui nous laisse perplexes.

Un plan de redéploiement des salariés a été présenté au C.E le 10 septembre, pour une en place prévue, au départ, début octobre. Nous tenons à dénoncer le procédé pour le moins expéditif de cette consultation.

En effet, le premier élément qui nous interpelle est le caractère strictement confidentiel des informations transmises lors des discussions CE/CHSCT.

  Nous tenons à préciser que l‘article L.2325-5 du code du travail indique que : « L’employeur ne peut pas exiger la confidentialité sur les projets de réorganisation et de reclassement soumis à l’information et à la consultation du C.E. »

La direction souhaite contrôler la communication, quitte à interdire aux syndicats de faire leur travail de représentants du personnel, et préfère d’abord parler aux médias, plutôt qu’aux employés, ce qui peut constituer une entrave : le CE a eu connaissance des informations en même temps que leur publication sur la Chaine Info (LCI).

La confiance est à géométrie variable pour Apple; nous devons faire confiance, mais Apple ne nous fait pas confiance, nous employés, alors que nous sommes les premiers concernés.

C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons émis des réserves face au projet de redéploiement proposé par la direction, qui d’autre part n’était pas suffisamment fourni en documentation. Documents restés incomplets à ce jour.

Par ailleurs, le calendrier trop serré laisse seulement une semaine aux salariés pour remplir la fiche de souhait. Nous avons également ressenti une pression de la part de la direction à l’encontre des élus pour nous faire voter au plus vite le plan de redéploiement, comme si nous étions responsables de la situation.

La direction ayant prétexté qu’un vote rapide permettrait de communiquer plus vite les informations confidentielles afin de rassurer les équipes. Hors cette confidentialité incombe à la direction puisque c’est elle qui l’impose. Nous pensons que la confiance des salariés se gagnent par la transparence avant tout. Et c’est principalement ce manque de transparence que nous mettons aujourd’hui en question.

La direction souhaite synchroniser la fermeture du Louvre avec l’ouverture des Champs-Élysées. Pourtant, elle affirme ne pas connaitre la date exacte de fermeture du Louvre ce qui nous laisse dubitatifs sur l’organisation de ce plan de redéploiement. Sans compter qu’il aurait été plus judicieux de « transférer » bien en amont toute l’équipe du Louvre ou les volontaires, en priorité dans le nouveau magasin des Champs. Apple a préféré lancer le recrutement début du printemps sans se soucier de la prochaine fermeture du Louvre.

C’est un manque profond de respect à l’égard des salariés du Louvre auxquels elle impose un reclassement express, mais aussi envers ceux des autres magasins qui voient leur évolution professionnelle brutalement mise en attente.

Face à ce projet, la CGT ne comprend pas le positionnement du C.E et du syndicat majoritaire qui a voté favorablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.