0

Nos dimanches à vil prix

falaise

 

Depuis quelques mois la direction d’Apple et les syndicats sont en négociation autour du travail dominical.

En effet, depuis la promulgation de la loi Macron, les magasins ont l’autorisation, selon la zone où ils se situent, d’ouvrir tous les dimanches. Ces négociations, pour l’instant, portent uniquement sur les magasins en Zone Touristique Internationale (ZTI), c’est à dire l’Apple Store d’Aix en Provence, du Louvre, de la Défense et celui d’Opéra.

La direction a proposé des dimanches majorés à 65% après négociation (au départ, ils ne proposaient que 50%) avec un engagement de 6 mois et une prise en charge des frais de garde d’enfants à hauteur de 400€ maximum en chèque CESU.

Cette proposition nous semble faible. Pour nous, il n’est pas possible de signer en dessous de 100% de majoration. Ce que la direction a tout de suite refusé.

Nous avons donc décidé – vu ce que représente le dimanche pour la CGT et l’ensemble des employés – de refuser la négociation.

Nous avons été surpris, lors de la présentation du projet en réunion CE, que ces propositions aient reçu un avis favorable auprès du CIDRE (chez les autres : la CFTC).

La CFDT a voté contre.

D’autant plus quand on regarde ce qu’il se négocie dans d’autres enseignes :

BHV : 100% de majoration avec jour de repos compensateur pour les 5 premiers dimanches; 100% de majoration sans repos compensateur du 6ème au 15ème dimanche; 50% de majoration pour le reste des dimanches sans repos compensateur (BHV, soucieux du bien-être de ses employés, n’en impose « que » 15 avec possibilité d’en faire 5 de plus sur demande expresse de l’employé, après validation de la direction.); participation aux frais de garde d’enfants à hauteur de 55€ bruts par dimanche travaillé et par foyer, dans la limite de 1800€ par an.

La CFTC (chez nous : le CIDRE), a refusé cette proposition.

 

FNAC : 120% de majoration pour tous les dimanches, 100€ de chèque CESU (financé à 50% par l’employeur) par semaine pour la prise en charge des frais de garde.

Insuffisant par rapport à la proposition de la CFTC (chez nous : le CIDRE).

 

Avec, dans les deux cas, une plus grande souplesse sur le volontariat.

 

Si ailleurs une grande partie des syndicats s’opposent à cette loi Macron, nous pouvons donc constater qu’ils ont eu des propositions bien meilleures que ce que le CIDRE négocie actuellement avec la direction.

Apparemment, pour le CIDRE, il vaut mieux demander petit pour tenter de récolter… pas grand chose en fait.

Apple s’est donc sentie généreuse en nous posant sur la table une majoration de 65%.

Ce n’est pas vraiment notre conception de la négociation.

Rappelons que nous parlons ici de l’entreprise la plus riche du monde, qui a fièrement arboré les valeurs françaises sur sa page d’accueil mais paye toujours aussi peu d’impôts. Elle dit viser l’excellence, mais n’est pas capable de proposer ne serait-ce qu’une contrepartie au travail dominical aussi intéressante que la FNAC ou BHV. Pas si solidaire que ça, au final !

Pour en savoir plus sur le travail dominical : http://uscommerceparis.free.fr/dossier-dimanche-et-travail-de-nuit.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.